Communiqué de presse

Pour publication immédiate                                                                          Le 11 Septembre 2018

 

Déclaration du SCFP NB sur la plate-forme du PC NB

Moncton – Lors du dévoilement de sa plateforme électorale mardi après-midi, Blaine Higgs, chef du Parti progressiste-conservateur du Nouveau-Brunswick, a promis de supprimer plus de 538 millions de dollars des services publics.

« Blaine Higgs veut s’attaquer aux travailleurs de première ligne comme les infirmières auxiliaires, les employés des parcs, les concierges, les enseignants et plus encore. C’est ridicule. La plupart des secteurs manquent de personnel et opèrent avec des budgets déjà insuffisants », a déclaré Daniel Légère, président du SCFP NB.

Le SCFP note que 538 millions de dollars, c’est l’équivalent de 42 % du budget actuel de l’Éducation (1258 millions de dollars), ou près de 2,3 fois le budget actuel pour le ministère de la Justice et de la Sécurité publique (231 millions de dollars).

S’il est élu, Higgs promet de supprimer 500 emplois dans le secteur public à chaque année où il serait au pouvoir, pour un total de 2000 emplois dans le secteur public. Cela représente une réduction de 13 % de tous les emplois du secteur public (pour un total de 15 000).

« Les besoins de notre population n’ont certainement pas diminué de 13 % », a déclaré Légère. « Il est évident que la vision régressiste-conservatrice de Higgs va à l’encontre des besoins des travailleurs et de leurs familles », a-t-il ajouté.

Le SCFP croit que chaque Néo-Brunswickois, qu’il soit en milieu urbain ou rural, jeune ou vieux, mérite de bons services publics. Nous devons et pouvons parvenir à une croissance durable grâce à des politiques progressistes qui nous font avancer.

 Pour plus d’information :

Daniel Légère
President, CUPE NB
506-866-0424

Simon Ouellette
Représentant syndical aux communications du SCFP
(506) 229-6038