Message du Président

Consœurs et Confrères,

Une autre année écoulée et nous voici en 2019.  J’espère que vous et vos familles se portent bien. Pour ceux qui ont pris des résolutions pour la Nouvelle Année, il y a toujours l’an prochain… et pour ceux qui ont omis de le faire… on a déjà vu ça.

Le surtemps à taux double s’est terminé le 18 janvier et les données recueillies à cet effet sont très intéressantes.Nous avons utilisé une partie de cette information lorsque nous avons rencontré le Ministre des Finances le 12 février.Nous avons demandé au ministre pour un ajustement salarial immédiat pour les travailleuses/travailleurs paramédicaux et les répartitrices/répartiteurs dans le cadre de la campagne de recrutement et rétention, et également pour qu’ils confirment à nouveau l’engagement concernant l’ajustement salarial dont on m’a fait part lors d’une rencontre antérieure avec le Ministre de la Santé.Nous avons eu une rencontre productive avec le ministre, mais il n’a pas fait de promesse. Nous avons spécifiquement souligné au ministre que la situation pour les répartitrices/répartiteurs est à un point critique. Une augmentation salariale ne saurait qu’être positive pour le système. Ce serait plus intéressant pour un plus grand nombre de personnes désirant faire carrière dans le domaine des SMU.Ceci mettrait fin aux départs de répartitrices/répartiteurs et travailleuses/travailleurs paramédicaux vers des emplois offrant le même salaire mais comportant moins de stress et de responsabilités.Je vous demande encore une fois d’appuyer votre Syndicat, votre Conseil exécutif ainsi que vos Vice-président/es de station afin qu’on puisse y arriver.

Le système de transfert est enfin là.Quelques ralentissements sont survenus en cours de route et je suis conscient que certains n’étaient pas satisfaits du processus suivi.Dans l’ensemble, nous croyons que c’était plus équitable pour tous les partis impliqués.Il y a encore beaucoup de “que faire si…” et le plus important étant “est-ce que je devrai prendre des appels 911 si je suis assigné de façon permanente à un transfert?” Il a été clairement indiqué que ça serait le cas si plusieurs ambulances étaient hors service.En disant ceci, je crois qu’ANB fera tout en son possible pour empêcher une telle situation afin d’assurer le succès du système de transfert.Consoeurs et Confrères, n’oubliez pas qu’il s’agit là d’un nouveau système et que beaucoup de changements seront effectués en cours de route. Le processus de rappel sera le même pour la dotation de personnel lorsqu’il s’agira de surtemps.  Les travailleuses/travailleurs paramédicaux pourront être assignés soit au 911 ou aux ambulances pour transferts.

Les directives contenues dans la lettre du Ministre de la Santé à l’intention d’ANB lorsqu’il s’agit de combler les postes permanents qui sont continuellement affichées comme temporaires seront adressées lors de la mise en vigueur du système de transfert le 7 mars. La décision McEvoy liée à notre dossier d’arbitrage se trouve présentement devant le tribunal et nous sommes dans l’attente d’un jugement.  Entretemps, un gel a été placé sur tous les postes temporaires.Essentiellement la lettre indique que tous les affichages bilingues temporaires seront comblés de façon permanente par ancienneté; et dans l’éventualité où un candidat qualifié devait postuler alors que le poste est affiché, le travailleur paramédical détenant le poste maintiendra son statut permanent dans une région et ce par entente mutuelle. Alors il reste encore beaucoup à faire sur ledit dossier avant que le tout soit finalisé.

Le CGCM est aux prises avec un manque de personnel possiblement pire que celui du personnel sur le terrain.La charge de travail des répartiteurs se voit doublée continuellement, les repas sont sautés, les congés sont très limités en raison du manque de personnel, les conditions de travail à cet endroit se détériorent au point oùles employés démissionnent et visent une autre carrière.Le CGCM a été exclus du protocole d’entente sur le surtemps à taux double.À l’époque, le Conseil du Trésor a jugé qu’il n’était pas nécessaire de les inclure.C’est inacceptable et il est temps pour ce gouvernement de reconnaître ce qui se passe au CGCM.Le niveau de bruit peut être assourdissant à certains moments mais les appels doivent être répondus et les travailleuses/ travailleurs paramédicaux doivent être dépêchés sur les lieux.Les  membres du CGCM vont bien au-delà pour  permettre au système de fonctionner mais je crains que ceci ne puisse perdurer bien longtemps.Nous lancerons une campagne de sensibilisation publique pour eux et nous demandons l’appui de tous les membres du 4848.Nous sommes tous des Consœurs et Confrères menant une lutte pour de meilleures conditions de travail et de meilleurs salaires.Alors lorsque vous communiquer avec votre répartiteur, tentez de vous rappeler que les responsables des opérations sont toujours à leurs côtés.  Ils essaient dans tous les sens de suivre toutes les politiques et les meilleurs pratiques devant eux.S’ils ne vous procurent pas une réponse rapide, c’est probablement parce qu’ils doivent faire le travail de deux personnes et répondre un appel 911.Soyons plus attentifs et parlons de façon respectueuse.  Nous connaissons tous de mauvaises journées mais nous ne devons pas nous en prendre un l’autre, CGCM ou sur le terrain.

Un bref rappel – délai de départ: la direction a indiqué que les délais de départ augmentent considérablement.   Si ceci ne s’améliore pas, je crains que nous verrons plus d’assignations routières contre lesquelles nous avons lutté afin qu’elles soient éliminées.  Alors il faut s’assurer de prendre la route rapidement et de ramener les délais à ce qu’ils devraient être.

Les PSA accomplissent un excellent travail et semblent bien s’intégrer.Ils ont également leurs propres problèmes, de congés à l’horaire, qui seront adressés lors de l’entrée en vigueur du système de transfert.J’entends de bonnes choses quant à leur interaction avec les PSP et vice versa.Il n’y a pas grand-chose à rapporter concernant les unités d’intervention rapide (UIR).

Merci à tous pour votre dévouement professionnel, sans quoi nous serions oùpersonne ne veut être. Le Conseil exécutif, vos vice-président/es de station et moi-même sommes toujours à votre disposition – n’hésitez pas à nous joindre.

Avec solidarité,

Greg McConaghy
Président
SCFP 4848