Mouvement pour reclassifier les travailleurs paramédicaux

Nous sommes pleinement conscients qu’un groupe de membres de la Section locale 4848 recherchent activement à se détacher du SCFP. Les salaires sont à l’origine de ce mouvement et rien de plus. Ledit groupe parle de professionnalisme et de changements positifs; toutefois il n’a vaguement qu’exprimé l’augmentation salariale qu’ont reçue les techniciens en cardiologie comme l’unique changement positif.

Selon ce qu’on nous a dit, l’augmentation salariale qu’ont reçue les techniciens en cardiologie était basée sur une évaluation de l’égalité.Ils ont également reçu une augmentation salariale de 1% par année selon l’entente collective, comme le reste du groupe, soit la même augmentation négociée par tous les autres fonctionnaires néo-Brunswickois.  Cette augmentation leur a été accordée uniquement en raison de cette analyse.

Ce groupe mentionne également le fait que notre entente de principe a été rejetée à trois reprises mais elle a néanmoins été adoptée.  Tout le monde devrait prendre un instant pour considérer ceci. Les travailleuses/travailleurs paramédicaux et répartiteurs/répartitrices sont désignés à 100%, ce qui signifie qu’on ne peut faire la grève.  La désignation est différente pour d’autres groupes de la section locale 1252.  Qu’aurait été le résultat du vote si les travailleurs paramédicaux avaient été informés qu’ils étaient désignés à 60%, c’est-à-dire que 40% de ceux figurant au bas de la liste d’ancienneté seraient en grève et toucheraient une paie de grève de 120$ par jour la première semaine et 60$ par jour par après et seulement après avoir participé au piquet de grève.Une autre option qui se présente durant une grève serait que la paie de tous les travailleurs paramédicaux soit réduite de 25% pour aider au financement des autres membres en grève; et de plus, il serait obligatoire de n’accepter aucunes heures supplémentaires pour la durée de ladite grève.  Croyez-vous que le résultat du vote aurait été différent au sein de la section locale 4848?Je ne le sais pas – j’espère que non – mais voilà certains points sur lesquels les autres membres de la section 1252 ont dû réfléchir.Il ne s’agit pas ici d’alimenter une crainte mais seulement la réalité!

Le groupe permet également aux gens de faire des commentaires vilains et irrespectueux envers d’autres membres de la section locale 1252, tels les termes “non qualifiés ou peu scolarisés”.Il s’agit là d’une forme terrible d’harcèlement et n’aborde rien en guise de changement positif. J’ajouterais que ce type de comportement est très indigne venant d’un soi-disant professionnel qui vise un changement positif.De plus, la section locale 1252 est formée de gens possédant une formation et des antécédents variés. J’aimerais que ces individus approchent un IIAA, un charpentier, un ingénieur en force motrice, un électricien, un plombier, un mécanicien en réfrigération, un aide en inhalothérapie, un préposé au traitement de la toxicomanie, etc. pour leur dire qu’ils ne sont ni qualifiés ni éduqués. Dégoût et haine véritables! Honte à ces gens ainsi qu’aux administrateurs et modérateurs pour avoir omis de gérer cette affaire!

 

Tel que nous l’avons fait depuis plus de onze ans, le SCFP 4848 continuera de représenter les travailleurs paramédicaux et les répartiteurs de cette province en essayant  continuellement d’apporter des changements positifs.Le changement ne se produit pas du jour au lendemain ni pour tous en même temps, mais le changement survient.Restez à l’écoute – vous ne connaissez pas l’avenir…