Plainte à la Commission du Travail

Comme la plupart d’entre vous le savent maintenant, le SCFP a déposé une requête et deux plaintes auprès de la Commission du travail et de l’emploi concernant le reclassement des paramédics.

Ceci a été fait pour s’assurer que le processus approprié est suivi, puisque nous n’avons aucune garantie que ce processus a été fait correctement. Pour être clair, c’est automatique pour tout syndicat et SNB (NBU) a aussi indiqué qu’ils feraient la même chose si cela leur arrivait.

D’ailleurs, nous nous excusons aux membres qui ont appris cela sur les réseaux sociaux. Ce n’était certainement pas l’intention, et cela était dû à une mauvaise communication entre le conseiller juridique et le syndicat. Nous pouvons également confirmer que ni les fonds de la section locale 4848 ni ceux de la section locale 1252 ne paient pour ce processus. La Commission du Travail prendra ultimement une décision. Même si les ambulanciers paramédicaux quittent la section locale 4848, les répartiteurs demeureront membres de 4848.

Si le reclassement à SNB (NBU) est renversé, il est évident que nous devrons réfléchir à la manière de progresser en tant que syndicat. Ce processus a déjà commencé puisque l’exécutif de la section locale 4848 a eu une réunion spéciale avec tous les vice-présidents aujourd’hui pour discuter de la situation et recevoir les commentaires des membres. Tout le monde sait que le statu quo n’est pas acceptable. Nous sommes tous d’accord que les paramédics sont des professionnels et doivent être reconnus comme tels. Au bout du compte, nous devons travailler ensemble pour le bien des membres, quoi qu’il arrive. La section locale 4848 se bat depuis des années pour améliorer les conditions de travail de ses membres et pour les protéger. Cela ne s’arrêtera pas, peu importe.