Protocole d’entente – poste flottant permanent

Le syndicat et ANB ont signé un protocole d’entente pour la création de 33 postes « flottants » permanents.  Ce protocole d’entente a été mis en place pour réduire le nombre de paramédics unilingues occupant des postes à titre temporaire, tout en respectant la Loi sur les langues officielles.

Voici les grandes lignes :

  • 33 postes vacants dans la province ont été identifiés comme bilingues (12 à temps partiel et 21 à temps plein) et ont été remplis à plusieurs reprises avec des affectations temporaires. Ces postes seront affichés le 8 mai 2019 en tant que postes flottants unilingues permanents comme 12 postes à temps partiel et 21 postes à temps plein. Les postes seront seulement ouverts aux paramédics occasionnels et à temps partielà compter du 8 mai 2019.
  • Les postes seront attribués au candidat le plus qualifié, conformément à l’article 31 de la convention collective. Le « sliding scale » ne s’applique pas.

  • Les postes bilingues occupés par ces flotteurs permanents seront réaffichés toutes les 8 semaines. Ces affectations ne seront disponibles que pour les candidats qualifiés (2 + ou plus). Dans le cas où une personne est déplacée ou « flottée », cela signifie qu’elle doit être réaffectée à un autre poste dans sa « zone géographique ». La zone géographique a été définie comme « dans un rayon de 100 km de la station d’origine du poste flottant »Si aucune position n’est disponible, le flotteur restera dans la zone géographique comme un employé supplémentaire et maintiendra son statut permanent à temps plein ou à temps partiel, selon le cas.
  • Tous les postes vacants bilingues futurs seront affichés et s’il n’y a pas de candidats bilingues (2 + ou plus), le poste sera rempli par un paramédic flottant comme indiqué ci-dessus. S’il n’y a pas de paramédic flottant disponible, le poste sera attribué au candidat unilingue ayant le plus d’ancienneté en tant qu’affectation temporaire de 24 semaines.
  • L’employeur pourrait créer des « postes flottants » additionnels, au besoin.

 

Conclusion:

L’exécutif de 4848 souhaite remercier tous les membres pour leur soutien continu en ce qui concerne le respect de la Loi sur les langues officiellesdu Nouveau-Brunswick et pour rendre la situation plus équitable pour les paramédics dans cette province. Il aura fallu de nombreuses années pour arriver à ce résultat.  Grâce à des manifestations et à des pressions effectuées, le gouvernement a entendu nos demandes et a fait ce que nous croyons être un changement positif.

 

Prenons un moment de plus pour célébrer cette victoire!

  • 33 postes permanents ont été créés; et
  • le « sliding scale » est parti!

 

En solidarité,

SCFP section locale 4848