Rapport du Président

Consoeurs et Confrères de la Section locale 4848,

Comme plusieurs d’entre vous êtes au courant, nous avons lancé une nouvelle campagne nommée #situationCRITIQUE et ceci en raison de préoccupations importantes au niveau du recrutement et de la rétention causant plusieurs problèmes à la situation provinciale. Nous n’avons pas l’impression que le gouvernement et ANB écoutent nos membres ou abordent le problème de façon appropriée.Nous croyons que la situation provinciale a atteint un niveau critique pour les travailleuses/travailleurs paramédicaux et les répartitrices/répartiteurs ainsi que pour la population du NB.

Le recrutement et la rétention engendrent certains problèmes au détriment de tous nos membres et en voici quelques-uns. Les heures supplémentaires ont atteint un niveau record coûtant des millions de dollars aux contribuables du NB. Nous travaillons presque toujours en manque de personnel alors que le volume d’appels est à la hausse.Nous avons beaucoup de difficulté à obtenir le temps libre dont nous avons besoin.Cet environnement de travail a fait en sorte que plusieurs ressentent un épuisement professionnel pouvant entraîner davantage de congés de maladie en plus d’augmenter les risques de blessures au travail, et ce aux niveaux physique et mental. Lors de la plupart des affichages de postes pour travailleuses/travailleurs paramédicaux, aucune candidature n’est reçue pour 15 à 20% des plus de 100 postes vacants généralement affichés.Le taux de roulement et de postes vacants sont élevés au centre de répartition.Ceci démontre qu’un sérieux problème existe.

La campagne vise à réduire le nombre de postes vacants, à maintenir nos ambulances en service et d’assurer la santé de nos membres pour en retour préserver notre sécurité et celle de la population du NB.Cette campagne de sensibilisation fera appel à l’appui des gens du NB.  Permettre à ces préoccupations de prendre de l’ampleur n’est pas une option!  Il faut que le gouvernement et Ambulance NB se concentrent et collaborent  avec nous sur ces enjeux. Nous devons obtenir des postes permanents pour nos membres.Nous avons désespérément besoin de temps libre pour nos familles, nos amis et nos proches.Nous devons susciter l’intérêt de générations futures vers ces professions très enrichissantes.

Avant tout, soyons solidaires!Votre conseil exécutif s’engage à mener  cette campagne jusqu’au bout. Alors il faut s’épauler les uns les autres, se rassembler et être fiers des services prodigués aux Néo-Brunswickois par les travailleuses/travailleurs paramédicaux et répartitrices/répartiteurs.  Lorsqu’un ralliement aura lieu près de chez-vous, veuillez y participer – tous sont les bienvenus. Sortons dans la rue pour manifester fortement afin d’être entendus!

Avec solidarité,

 

Greg McConaghy
Président
Section locale 4848 du SCFP

#situationCRITIQUE