Reclassification

Consœurs et Confrères de la section locale 4848 du SCFP:

Ceci est un message de votre exécutif concernant la page GoFundMe et les différents autres groupes en soutien à une reclassification et à un changement de syndicat vers le Syndicat du Nouveau Brunswick (NBU).  Nous savons que les membres ont plusieurs questions qui demeurent sans réponse et nous envoyons ce message en espérant mettre les choses au clair et donner de l’information à tous les membres.

Premièrement, nous tenons à dire que la section locale 4848 du SCFP ne peut pas appuyer et n’appuiera aucune initiative visant à quitter le SCFP. En tant que membres élus de votre exécutif, nous avons prêté serment et soutenir un mouvement pour quitter le SCFP irait à l’encontre de nos Statuts. Nous pensons également que plusieurs membres sont mal informés quant aux effets potentiels d’une reclassification. C’est pourquoi nous envoyons ce message à nos membres, pour nous assurer qu’ils ont les bons faits. Chaque jour, la section locale 4848 travaille extrêmement fort pour améliorer les conditions de travail de ses membres et pour obtenir la reconnaissance que nous méritons. Ces problèmes ne seront pas résolus par une reclassification, mais plutôt par une solidarité syndicale forte et par du travail acharné.

  • Les salaires– Commençons par ce qui est ressenti comme la principale motivation derrière tout cela : les salaires. Il n’y a aucun doute que le gouvernement accorde enfin une attention particulière à cette question, grâce aux efforts inlassables de la section locale 4848. Encore une fois, nous pensons que cette question sera réglée par la solidarité des membres et par le travail du syndicat, et non par la reclassification.

Tout le monde s’empresse de signaler le cas des techniciens ECG. Par contre, aller à NBU n’avait absolument rien à voir avec l’augmentation salariale dont tout le monde parle. Cette augmentation était plutôt liée à une étude sur l’équité salariale qui a été faite. En fait, le groupe des techniciens d’ECG n’était pas la seule classification qui en a bénéficiée, le personnel de soutien en éducation étant un autre groupe. Il est également très important de noter que les deux groupes de soins de santé provinciaux sous NBU ont tous deux pris des augmentations de 0%, 0%, 2%, 2% et 1%, 1%, 1%, 1% sur leurs deux derniers contrats – tout comme tous les autres groupes de négociation provinciaux.

  • Système de mérite– Il s’agit d’une autre clause très importante qui influence directement les salaires. Les échelles salariales en vertu de notre convention collective actuelle ont trois (3) étapes : A-B-C. Le déplacement vers le haut des étapes est fait automatiquement pour chaque 1957,5 heures travaillées. Encore une fois, c’est fait automatiquement et c’est basé uniquement sur les heures de service.

La structure de l’échelle salariale de la convention collective de NBU comporte quant à elle les étapes A-B-C-D-E-F et comprend un système basé sur le mérite. En d’autres mots, en plus des heures de service, l’employeur a le pouvoir de décider si le membre passe à une étape supérieure, basé sur le rendement de l’employé. Dans un système basé sur le mérite, il est tout à fait possible que l’employeur empêche un employé de passé à une étape salariale supérieure si l’employé a des mentions disciplinaires ou d’absentéisme dans son dossier.

  • Pension– Il y a de très bonnes chances que la part des membres de 4848 dans le fond de pension actuel soit gelée jusqu’à l’âge de la retraite. Vous ne perdriez pas ce qui a déjà été accumulé, mais il serait gelé dans le fonds de pension actuel. Par conséquent, il est fort probable que tout le monde recommencerait dans le cadre d’un nouveau fonds de pension. Parce qu’il y a une loi fédérale qui permettrait aux travailleurs paramédicaux de prendre leur retraite plus tôt sans pénalité, il y a actuellement une étude d’actuaire en cours pour examiner le coût de ceci. Le fonds de pension actuel se rapproche à chaque année d’un financement à un niveau de 140%. Une fois que le 140% sera atteint, les responsables du fonds de pension pourront examiner la structure des pénalités pour la retraite anticipée qui s’appliquerait à tous les membres. Nous ne pouvons pas parler de l’état des fonds de pension actuels de NBU. Suite à un changement de syndicat, s’il y avait un accord pour obtenir la retraite sans pénalité pour les travailleurs paramédicaux, il est possible que ceci s’appliquerait seulement au fonds de pension après le changement et non aux fonds gelés dans le fonds de pension actuel. L’option de retraite anticipée exigerait donc des cotisations supplémentaires et ne serait pas appliquée aux pensions actuelles qui seraient gelées.

 

  • Allocation de retraite– Le SCFP a pris un engagement ferme et ne fait pas de concessions lors des négociations. Le SCFP a également une politique contre les clauses orphelines ou à « deux vitesses », soit les clauses qui donnent de moins bons avantages aux nouveaux employés. L’allocation de retraite représente une plus grosse somme d’argent que la plupart des gens réalisent. La position du SCFP est très claire à ce sujet : l’abandon de l’allocation de retraite n’est pas une option. Contrairement au SCFP, les groupes sous NBU dans le domaine médical ont accepté un système à deux vitesses pour les allocations de retraite et les nouveaux employés n’y ont plus droit.

 

  • Accommodements et mobilité– C’est un avantage qui est utilisé beaucoup plus souvent que la plupart des membres ne le réalisent. Si un membre atteint le point où il n’est plus en mesure de travailler dans sa classification en raison de limitations physiques ou mentales, il est possible de l’accommoder dans un emploi de la Régie de la santé.

 

  • Structure syndicale– Il est très important de noter que NBU n’a pas de conseils exécutifs ni de structures autonomes comme le SCFP. Cela signifie que les travailleurs paramédicaux et les répartiteurs n’auraient au mieux qu’un siège au sein d’un comité de négociation et que l’Exécutif actuel disparaîtrait probablement. Pour tous ceux qui disent: « qu’est-ce que mon syndicat fait pour moi? », vous découvririez très rapidement ce que le syndicat fait pour vous une fois qu’il disparaîtrait. Tout le travail, les campagnes de mobilisation et les rassemblements que la section locale 4848 a entrepris depuis 2007 seraient pratiquement inexistants sous NBU. Il y a une raison pour laquelle le gouvernement porte maintenant attention aux travailleurs paramédicaux et aux répartiteurs : c’est à cause du travail de votre syndicat, la section locale 4848 du SCFP.

 

  • Avantages de la Croix Bleue– La grande majorité des travailleurs publics provinciaux – y compris les travailleurs sous NBU – sont dans le même régime. Il est peu probable que cela change sous NBU. Les avantages de la Croix Bleue sont négociés entre le gouvernement et la Croix Bleue Medavie. Il existe un comité permanent qui peut faire des recommandations, mais pas de changement directement. Typiquement, la seule chose en ce qui concerne le régime qui est à la table de négociation est le pourcentage des primes que l’employeur paie. Actuellement, le pourcentage est à 75% pour les soins de santé et 50% pour les soins dentaires, ce qui est commun parmi la plupart des syndicats. Tout changement au régime est donc très improbable.

 

  • Entente concernant les services ambulanciers– En vertu de notre convention collective, il existe une entente spécifique à la section locale 4848. L’un des principaux avantages de cette entente est la clause sur les allocations pour les repas. En raison du coût élevé des allocations pour les repas, il n’y a aucune garantie que cet avantage serait à nouveau réalisable sous une nouvelle structure. S’il y a un changement de syndicat, il n’y a aucune garantie que cette entente se poursuivrait.

 

  • Grief sur la question linguistique– Depuis la mise en œuvre du plan stratégique des langues officielles d’ANB, le SCFP a fait énormément de travail et d’efforts pour repousser cette politique. Comme la plupart le savent, la décision de l’arbitre était en notre faveur. La province a refusé de suivre la décision et nous attendons la révision judiciaire de la décision de l’arbitre. Un transfert en dehors du SCFP pourrait mettre tout ce processus en péril. Avec très peu de structure sous NBU pour poursuivre ce processus, il y a une réelle possibilité que le plan linguistique demeurerait inchangé.

Comme tout le monde peut le voir, il y a beaucoup en jeu ici. Nous comprenons que la principale motivation derrière cette initiative est probablement l’argent. Le risque en vaut-il la chandelle? Nous ne voyons pas comment un passage à NBU pourrait être avantageux pour notre profession à le long terme.  En ce moment même, le SCFP NB est dans une campagne pour « Négociez vers l’avant » et la campagne commence à porter fruit. La section locale 4848 a également bénéficié d’une énorme attention médiatique au cours des derniers mois et nous gagnons du terrain. Nous entendons les membres dans leur désir de meilleurs salaires – nous comprenons le message. C’est quelque chose que nous voulons tous. Nous ne pensons sincèrement pas qu’une reclassification et un changement de syndicat est la solution pour nos membres, mais plutôt que ceci ne fera que nous éloigner de nos buts.

Merci d’avoir pris le temps de lire ce message. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à discuter avec votre Exécutif ou avec le/la vice-président/e de votre station, et nous tenterons de trouver les réponses à vos questions.